Guide pratique pour éviter et réduire le risque des chutes d'escalier


Salut les amis et bienvenue à vous tous dans un nouveau article qui va être consacré au sujet des chutes depuis les escaliers de la maison ou bien travail : Quelques statistiques locales et globales surtout pour les personnes âgées, les fréquentes causes et conséquences et bien sûr les étapes et les conseils qu’il faut suivre afin de prévenir ces chutes.

 Comme vous le saviez, des milliers de personnes tombent chaque année dans les escaliers ainsi que les conséquences peuvent être dramatiques, mais il est tout à fait possible d’éviter ces chutes ou au moins limiter les risques facilement en suivant quelques recommandations et règles rédigées par des experts dans le domaine et qu’on a collecté soigneusement exclusivement pour nos chers visiteurs :)

chute escaliers

Les normes nécessaires pour améliorer la sécurité des escaliers afin d’éviter les chutes :

Si vous cherchez à augmenter le taux de sécurité de votre propre escalier intérieur ou extérieur, cette partie va vous faire profit :

Concernant les marches :

Si les marches ne sont pas distinguables les unes des autres essayez de ne pas utiliser les motifs qui sont généralement source de distraction visuelle et faire marquer le nez des marches en utilisant une bande de couleur contrastante ou en appliquant une jolie peinture antidérapante ou encore du métal ou caoutchouc.
Dans le cas où les marches sont glissantes utilisez un revêtement antidérapant valable pour les normaux planchers qui doit être parfaitement collé aux nez des marches.

 En ce qui concerne les marches en mauvais état (comportant de surfaces inégales, de fissures, de bosses dans le revêtement, de hauteur et profondeur différentes) réparez-les à l’aide d’un menuisier ou remplacez-les totalement s’ils le nécessitent.

 Ne posez jamais de tapis sur les marches que ça soit en haut ou en bas.

marche escaliers


Concernant la rampe :

L’escalier doit comporter au moins d’une rampe de hauteur minimale de 85 cm et solidement vissée.

Concernant l’éclairage :

Améliorer l’éclairage de l’escalier afin de bien remarquer l’emplacement de chaque marche en évitant l’ombre prononcé surtout pour les personnes âgées souffrant d’une baisse de l’acuité visuelle.

 Il est aussi important que l’éclairage parcours tout le chemin des ampoules de 75 ou 100 watts est largement suffisants. Poser un interrupteur d’éclairage dans les deux côtés de l’escalier : en haut et en bas.

Concernant la main courante de l’escalier :

Il est fortement conseillé d’avoir des mains courantes aux deux côtés (côté mur et côté rampe) de votre escalier quelque soit le nombre de marches existants : il existe deux types de mains courantes : juxtaposées et échangées entre les deux côtés.

Elles sont très bénéfiques : garder l’équilibre de l’utilisateur au maximum, éviter les faux pas et bien sûr elles se considèrent comme étant un indicateur visuel : tenez bien votre main courante.

 Les mains courantes doit être placer à une hauteur adaptée (au même niveau du coude de la personne) et facile à distinguer dans le cas où l’éclairage est faible. Les changer s’elles sont brisées ou instables.

main courante d'escalier

L’entretien et maintenance :

Enlever immédiatement tout flaque de liquide, débris, des éclats et des clous situant à votre chemin d’escalier.

S’il s’agit d’un extérieur escalier, un nettoyage tous les trois jours est obligatoire.

Autres conseils :

- Installer une solide barrière ou portique pour empêcher les petits enfants et les personnes âgées qui sont déjà incapables d’utiliser les escaliers surtout en haut de l’escalier.

- Si vous êtes une personne à mobilité réduite il est recommandé d’installer un monte escalier ou une plateforme élévatrice ou bien un mini-ascenseur qui ne nécessitent aucun effort physique ou bien la présence d’une autre personne.

- Ça dépend du but et de la fréquence de l’utilisation de l’escalier éviter au maximum cet excès comme par exemple de déplacer votre lit/chambre vers le rez-de-chaussée etc.

- Si vous avez le choix de taille de la pente : gardez-la entre 30° et 40°.

- Eviter les vêtements qui traînent par terre.

éviter chute d'escaliers

Comment utiliser correctement les escaliers et éviter les chutes :

La liste ci-dessous résume les plus importants gestes/ conseils / recommandations à suivre pour éviter les chutes dans un escalier :

- Allumer les lumières pour bien éclairer la place et donc voir correctement ce qui est devant toi.

- S’il y a un tapis aux marches, enlevez le ou ne le touchez pas au moins par tes pieds au moins.

- Regarder soigneusement à vos pas que ça soit en montant ou bien en descendant.

- Ne précipitez pas : prenez tous votre temps dans l’escalier (une par une) surtout dans les escaliers courbes, étroits et raides.

- Accrochez la main sur la rampe et l’autre main à votre bagage ou votre animal de compagnie s’ils existent.

- Ajuster vos lunettes en une fiable position pour améliorer la perception de profondeur et voir correctement les marches.

- Descendez lentement si vous prenez des médicaments qui causent le vertige

Quelques statistiques : pourquoi est-it si nécessaire de se prévenir des chutes d’escalier ?

D’après OMS : en 2012 Les chutes sont la 2ème cause de décès accidentels ou de décès par traumatisme involontaire dans le monde entier.

 D’après le bulletin épidémiologique hebdomadaire BEH : en 2008 les chutes sont la 1ére cause de mort par accident de la vie courante en France avec 5 563 décès (plus que les accidents de voiture).

Les personnes âgées et les jeunes enfants sont les parties les plus concernées.

 Selon Protec-chute : la 1ère cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans est les chutes, tel que chaque année 9 300 personnes âgées de plus de 65 ans décèdent à cause d'une chute, en mentionnant que ¾ des décès dépassent 75 ans.

 Entre 2009 et 2010 13% des chutes qui ont provoqué une blessure au niveau de la personne âgée de plus de 65ans est causé d’une chute d’escalier.

 En 2011 les chutes d’escalier ont occupé 21% du total des chutes de hauteurs en France.

Un grand nombre de chutes d’escalier se fait dès la première marche.

prevenir escalier chute

Les plus importantes causes de chute d’escalier en France :

On peut classer les causes de chute d’escalier en 2 parties principales :

- L’état de santé de la personne :

 Elle comporte la perte d’équilibre, la faiblesse, la vision réduite, se précipiter et un manque d’attention (la plupart des gens ne se concentrent que pendant les premiers trois marches ou qu’ils pensent qu’ils sont arrivés à la fin et rate une ou deux marche). 

- L’état de l’escalier :

 Elle englobe les fautes de conception et d’entretien de l’escalier, l’insuffisance d’éclairage, la non-existence des composantes comme les mains courantes et la rampe, l’existence d’un obstacle, la glissage à cause du tapis. 


Les pires conséquences des chutes d’après un escalier :

Selon des statistiques de l’agence de la santé publique du Canada :

Voici les parties les plus blessées du corps d’un adulte de 65 ans par suite d’une chute entre 2009 et 2010 : 
17% épaule 
15% bas de jambe et genou 
10% cheville pied 
8% dos et colonne vertébrale 
7% hanche 
4% main 
3% cou 
2% cuisse
etc … 

Et voilà les types de blessures des mêmes personnes de l’étude dernière : 
35% fracture d’os 
30% entorses et foulures 
19% éraflure 
6% coupure 
etc … 

Bien sûr sans oublier les conséquences psychologiques dues à cette chute d’escalier comme l’exemple de perte de confiance et le sentiment de faiblesse. 
[ Source ] 

chute marche escaliers


 Enfin comme vous avez vu les escaliers peuvent représenter un réel danger pour vous si l’état de l’escalier et aussi l’état de votre santé ne sont pas au niveau attendu. 

Et donc on espère que vous avez apprécié l’article et si c’est le cas n’oubliez pas de nous supporter par un commentaire ci-dessous ou avec un partage dans les réseaux sociaux.



  • commentaires 0
  • commentaires
0 commentaires:
Enregistrer un commentaire